News

WTS Yokohama

Pour la 3ème année de suite, je suis parti faire la WTS de Yokohama. À la suite d’un bon début saison, je m’attendais à pouvoir faire un nouveau top 15 en WTS.

Mais avant d’aller faire la course, pour la première fois, nous sommes arrivées 1 semaine avant la course et somme aller avec l’équipe de suisse nous entrainer à Chiba qui se trouve à 1heure de Tokyo. Le centre d’entrainement était vraiment calme, dans la nature, mais la piscine intérieure était beaucoup trop chaude pour pouvoir nager correctement.

 

Le samedi 12 mai, la course avait lieu. Je suis parti confiant, car les jours précédant les sensations dans les 3 sports était vraiment très bonne. La partie natation s’est très bien déroulée malgré quelque coup pris au départ. Après le 1er tour je vois que je suis parfaitement placé pour finalement sortir de l’eau à moins de 15 secondes de la tête.

À vélo, on se retrouve assez rapidement un groupe de 35-40 personnes, ce qui faisait que quasiment la totalité du peloton. Il faillait faire attention à chaque partie technique pour se replacer et faire attention aux autres participants qui était parfois dangereux. Après 8 tour à éviter les chutes, je me retrouve à 1,5km de la transition dans les barrières à cause d’une petite inattention. Après avoir contrôler que j’allais bien, remis mon vélo en ordre, je repars et pause le vélo avec 1 min de retard sur la tête de course, en étant un peu sonné et en ayant mal au doigt.

Je pars en course à pied prudemment mais quand même sur un bon rythme, tout se passe bien durant les 2 premières tours, mais durant le 3ème tour, j’ai un coup de chaleur et je commence à n’être vraiment pas bien. Je décide de quand même finir la course. À l’arrivée je fini 43ème. Directement après avoir passé la ligne, je pars à l’infirmerie pour faire contrôler mon doigt qui m’a fait mal toute la course. Heureusement d’après le médecin, je devrais avoir aucune cassure.

Breakaway 😉

Le weekend dernier, je participais à la coupe d’Europe de Gran Canaria. Après avoir fait une superbe 8ème place sur la WTS de Abu Dhabi, j’avais envie de faire une autre course avant de repartir sur un gros bloque de préparations pour les courses de cet été.

J’ai pris le départ en ayant envie de me faire plaisir et de m’amuser. La natation allait être difficile car on nageait dans un plan d’eau avec des vagues et un courant, ce que j’apprécie bien. Je prends un assez mauvais départ, peut-être due aux faites que je suis un des seuls à n’avoir pas fait un faux départ. À la première bouée je me retrouve au milieu du pack, mais sans stress, je me replace sur l’extérieure et je remonte petit à petit mes concourants pour finalement sortir autour de la 10ème position de l’eau.

WhatsApp Image 2018-03-19 at 18.14.40

Après avoir effectué un T1 un peu raté, il faudrait que je m’entraine un peu plus à enlever ma néoprène, je pars assez fort sur le vélo et je me retrouve après moins de 1km à l’avant-poste. Dans le petit groupe, on essaye d’appuyer fort sur les pédales pour éviter que le second groupe revienne sur nous. Après 2 tour, et en voyant qu’il y a les meilleurs coureurs du groupe qui ne prennent aucun relais et sachant que les 2 dernières semaines, je n’avais pas de bonne sensation en course à pied, je décide d’attaquer dans la montée. En roulant sur 1min 30 à plus de 500 watt, je réussi à avoir créé une échappée, le seul souci c’est que je me suis retrouvé tout seul. J’arrive assez rapidement à avoir 15-20 secondes mais l’écart ne grandi pas. Pour finir je fini mode chrono les 8 derniers kilomètres.

WhatsApp Image 2018-03-19 at 18.14.40(1)

 

Je pose le vélo avec 12 secondes d’avance, je sais que cela va être dur de rester en tête mais j’y crois. Après 1.5km, je perds la tête de course, mais j’espère toujours au podium. Au milieu du 2ème  tour, je vois que de finir sur le podium va être difficile et j’essaye de finir à la meilleure place possible. Au final je termine 9ème. Maintenant place à quelque jour de récupération pour la fin du 1er bloc, pour repartir en pleine forme pour le second bloc d’entrainements et compétitions.

 

 

8th place at First race of the Year

28660448_427773094343791_2549394872104648704_o
Aquawiz Photography

Le parcours de Abu Dhabi est assez spécifique car il se déroule sur un circuit de formule 1 et est aussi très technique à vélo. Pour pimenter le toute, le jour de la course, il pleuvait.

J’ai pris le départ sans de pression, mais très rapidement dans l’eau j’ai remarqué que je n’étais pas bien placer et que je me retrouvais plutôt vers la fin des concurrents. Cela

28516080_10157933536834572_5950601807592400150_o
Tommy Zafares

c’est confirmé à la sortie de l’eau. Après une transition éclair, j’enfourche mon vélo et je pars pour les 5 tours. Après le 1er tour, en évitant toute les chutes, je remonte dans le 2ème groupe, 2 tour plus tard je suis avec le 1er groupe, il y a juste 1 échapper seul

 

 

devant. Après un tour dans les roues, j’arrive finalement à être en tête du groupe et j’augmente le rythme, prends les virages un peu plus vite que le reste du groupe et

28471490_1814222251964033_6981211277319062161_n
Petko Beier

j’arrive finalement à partir et à presque revenir sur le 1er à la fin du vélo. Je pars en course à pied en seconde position. Note pour moi pour la prochaine course, « essayer departir un peu moins vite en course à pied si je pose le vélo

28685690_427802424340858_6265224749232685056_o
Aquawiz Photography

 tout seul ». Après 1km et demi, je me fais rattraper et assez vite lâcher, je voyais que je n’avais pas encore des jambes incroyables en course à pied. J’essaye au plus de limiter les dégâts et sur le sprint final je réussi à reprendre une place pour finir à la 8ème place.

28424257_10157933543484572_3658399256212400334_o
Tommy Zafares

Nos 4 jours d’entraînement annuel au Luxembourg

Pour la 3ème année de suite on est parti au centre sportif de la coque au Luxembourg. Le centre d’entraînement est vraiment cool pour la natation car il y a le bassin de 50m de compétition et un bassin d’entraînement aussi de 50m. Dans ce bassin d’entraînement, nous avons quasiment tout le temps eu les 6 lignes d’eau juste pour nous le team. La partie natation était plutôt focus entraînement d’endurance, sous la houlette de mimi coach, avec quand même une ou deux courtes intensités pour garder un peu de vitesse. En plus de la partie natation, on a fait une « petite « série » vma, préparé par coach Alain dit Papa, sur la piste intérieure de 200m. De courir sur une piste intérieure c’est toujours assez cool d’avoir le ressentie de la vitesse dans les virages relevée. On a aussi fait 2 séance de spinning concocter par le coach Maxime.

On a eu même le droit d’aller tester le spa pour faire un peu de récupération et relaxation des bras des 32km de natation.

1ère victoire sur coupe du monde

Je suis arrivé à Cagliari avec le but de faire un top 5 mais aussi de confirmer ma 7ème place de la coupe du monde de Yokohama. Le seul problème est que je m’étais foulé la cheville le mercedi qui précédait la course.

Au moment des reconnaissances, je trouvais que la montée à vélo allait faire mal aux jambes mais ne pas permettre la création d’un petit groupe.

Le dimanche, je me sens assez en confiance, je vois Jolanda Annen gagner la coupe du monde. Je me dis que ça pourrait être cool que je fasse aussi le podium.

19511804_10212671123954796_647420840_nLe départ est donné, j’essaie de me débrouiller le mieux que je peux en natation de garder ma place au passage des bouées. A la sortie de l’eau je vois que je suis bien placé, il y a juste les 2 premiers qui ont une quinzaine de seconde d’avance. Au départ du vélo, je me donne à fond pour essayer de créer des écarts et de rattrapé les 2 premiers, mais je me retrouve tout seul ent

19511646_10212671123274779_1574497083_n

re le grand groupe et la tête de course. Dans la 2ème montée, j’arrive juste à faire la jonction avec la tête de course avec 3 autres athlètes. On est un groupe de 6 avec une superbe collaboration qui nous permet de poser le vélo avec une trentaine de seconde d’avance. A ce moment je me dis que le podium est possible. En course à pied, je prends rapidement la tête de course. Au furre à mesure, j’essaie d’imposer un tempo plus élevé pour réussir à lâcher mes 2 coéquipier mais sans succès. Je suis en tête avant les 2 derniers virages et là je me dis que je dois tout donner ça peut fonctionner pour que je gagne mais aussi me faire finir 3ème mais j’aurais aucun regret. A 10 mètres de l’arrivée je vois que je suis devant et que c’est gagné. C’est juste un sentiment incroyable de gagner une coupe du monde, encore plus devant le 3ème des derniers jeux olympiques. Et en plus de gagner le même jour qu’une autre suisse.default19496357_10212671120714715_1406539060_o

Podium à la coupe d’europe de Las Palmas

17553892_1800088606683463_4440757149292397012_n

Cette fois ce fût la bonne course, après Abu Dhabi où je n’avais pas réussi à montrer mon potentiel à cause d’une maladie.

En arrivant sur place, j’ai vu que la parcours vélo allait bien me plaire, car il était vallonné et technique. De plus, ces 2 dernière en natation, j’avais des sensations incroyables, même si en course à pied je ne me sentais pas super bien je savais que quelque chose était jouable.

17635477_622882904550269_2958673971615582466_o4 heures avant la course en préparant mes affaires, je remarque que j’ai pris que 1 chaussure de vélo pour le triathlon, donc j’essaie de voir comment arranger mes chaussures de vélo normal pour que cela ne pose pas de problèmes. Après ce petit incident, je suis prêt à prendre le départ.

En natation, le premier tour, était vraiment intensif au niveau de faire sa place, donc après plusieurs coup et coulage, j’arrive à la sortie à l’australienne et là ce fût l’embouteillage, il m’a fallu une dizaine de seconde pour sortir de l’eau. Ensuite le 2ème tour fût plus calme, j’ai pu poser ma nage et dépasser plusieurs personnes pour sortir à environ la 15ème place de l’eau.

Sur le premier tour à vélo, j’ai pris les choses en FB_IMG_1490806306058mains pour rattraper le 1er groupe et sur le début du second tour j’y suis arrivé. La suite du vélo, j’ai essayé 1 ou 2 fois de partir avec 3-4 autres personnes mais au final personne voulait venir avec moi. Donc cela se résuma à une course d’attente.

J’effectue une transition un peu rater car j’ai un problème pour mettre une chaussure,17546678_622916457880247_7066045646162881081_o mais comme j’étais renter dans les 1ères positions, je pars à pied à la 6-7ème place. Après 200m je prends la tête de la course et je pars tous seul en tête pendant 5km, avant que Rostislav Pevtsov me revienne dessus. Dans le 3ème, il met une 1ère attaque, j’arrive à le suivre, mais la seconde au départ du 4ème tour est trop rapide. J’essaie de perdre le moins de terrain mais je n’arrive pas à lui reprendre du temps. Au final je termine à une jolie 2ème place.

 

Championnats du monde universitaire

13931506_10209555518266601_1251824145_oLes championnats se déroulaient en Suisse, à Nyon, donc j’avais envie de faire le show et d’aller chercher une petite médaille. Toute la préparation s’était dérouler parfaitement et je me sentais en pleine forme pour tout casser.

Dans un lac un peu déchainer, nous sommes partis avec les néoprènes, car les petite vaglettes leur faisaient peur. A la première bouée, je me trouvais au avant poste, puis sur la fin du 1er tour, je me suis 13977837_10209555522226700_90901112_oretrouvé à la 7ème position, puis les 2 tour suivant j’ai gagné une place par tour pour sortir 5ème de l’eau. J’effectue une bonne transition, pour sauter sur mon vélo en 3ème position, mais à ce moment j’ai un problème ma selle descend de 10 cm. À ce moment je me dis que la course va commencer à être plus difficile pour moi. Donc je roule les 40km avec une selle inadaptée et m’épuise plus les jambes que mes adversaires. À l’entrée de la seconde transition, je suis devant, j’effectue une transition éclaire pour partir à pied avec 10m d’avance. À pied, j’essaye de rester au avant poste le plus longtemps possible mais vers 3.5km- 4km je dois me résigner à laisser partir. Jusqu’à la fin du 3ème tour 13977932_10209555521266676_733813598_oj’espère encore pouvoir faire la médaille car le 3ème était juste devant moi, mais à ce moment, j’ai eu un coup de chaleur et je termine la course comme je peux à la 6ème place. Au final, je suis content du résultat, mais aussi un peu déçu de n’avoir pas pu exploiter toute mes capacités à vélo et d’être arrivée dans de mauvaises conditions en course à pied.

Championnats Suisse de triathlon à Zug

Après une semaine de pause, je prenais part aux Championnats Suisse qui se déroulaient en format double sprinte (2x 300m de natation- 5km à vélo -2km en course à pied). Comme je ne m’étais pas entrainer de la semaine, je ne savais pas le niveau que j’allais avoir.

13461265_10209132665095536_1451508495_oJe prenais le départ sans grande pression, mais avec l’envie de au moins faire un podium. Avec une température de l’eau à 19° et l’air à 16°, la néoprène était autorisée. J’ai réussi à prendre un bon départ qui me permet de me retrouver dans les 3-4 premières positions et m’a permis de sortir 3ème de l’eau. Sur le 1er segment en vélo, nous nous sommes retrouvés une quinzaine dans le groupe de tête. En course à pied, le groupe se réduisait petit à petit pour finir à 5 athlètes avant la seconde natation. J’ai essayé de nager le plus relaxe possible et de rester dans le groupe. En partant sur le vélo, cette fois, j’avais de la peine à enfiler mes chaussures car je sentais plus mes pieds, mais cela ne m’a heureusement pas fait perde le groupe. En arrivant à 5 à la dernière transition, je savais qu’elle allait être vraiment importante, mais comme je n’avais toujours pas de sensation dans mes pieds, je peinais à mettre mes souliers et j’ai perdu 4 secondes. Après j’ai essayé de revenir sur Sven et Florin, mais je n’avais pas la meilleure forme, donc j’ai couru pour aller chercher la 3ème place. Au final vu la forme que j’avais, je suis content de cette 3ème place aux Championnats Suisse élite. Il me reste plus qu’à défendre mon titre U23 en août à Lausanne.13509654_10209132670015659_384782219_o

 

WTS Leeds

Ma 3ème WTS de l’année se déroulait à Leeds au Royaume-Uni, de plus c’est aussi la ville des frères Brownlee. Après deux bons résultats, je m’attendais à faire un top 20, mais la course ne s’est pas aussi bien déroulée .

Au départ de la natation, je me suis retrouvé entre 2 très bons nageurs, ce qui m’a permis d’arriver à la première bouée autour de la 10-15ème place. À 500m, j’ai eu d’un coup plus

13418649_1133053343404986_3155103385763063314_o
Photo : Trimes

d’énergie et j’ai commencé à perdre des places. Sur la fin de la natation, j’essayais de perdre le moins de temps possible, mais j’arrivais plus à mettre de la force dans l’eau.

J’ai pris mon vélo en espérant pouvoir partir vite et arriver à prendre le bon groupe, mais

13417042_1133056246738029_8451480382915554552_o
Photo : Trimes

mes jambes n’étaient pas là. Je me suis donc retrouvé au final dans le 4ème groupe et je devais donner toute mes forces pour réussir à rouler dans les roues et réussir à prendre quelque fois un relais.

Arrivé à la seconde transition, j’ai déposé le vélo avec plus de 3 minutes de retard, puis je suis parti pour la course à pied presque en footing. Après un tour, mes forces  commençaient à revenir et avec un public qui m’encourageait tout le long du parcours, alors que je me trouvais dans les dernières positions, j’ai réussi à terminer la course. Au final je termine à la 33ème place. Je pense que la semaine de repos que je me suis accordée va me permettre de reprendre des forces pour le 2ème parti de la saison.

13446369_10206600729683259_90370830_o
Photo : Ed Byrne

Championnats d’Europe de Lisbonne

Pour la 3ème année consécutive je participais aux championnats d’Europe élite de triathlon qui se déroulaient à Lisbonne. J’avais pour objectifs de faire un top 10.13305146_10154128611211963_2982665205075742363_o

Depuis le début de l’année, je fais des progrès en natation, donc j’espérais sortir dans les 20 premier de l’eau.

À 11h le départ est donnée, je pars assez bien dans l’eau mais pas aussi bien qu’espérer et sur la 2ème partie de la natation je reprends plusieurs places pour sortir dans les 20 premiers de l’eau, mais 4 places de trop pour être dans l’échappée à vélo.

13346216_10154134883981963_6064556302044392397_oAprès avoir exécuté une transition acceptable, je me retrouve dans le groupe principal à vélo. Sur les 2 premiers tour, où j’ai aussi à perdre un de mes deux gourdes, on arrive à stabiliser l’écart avec l’échappé de 13 athlètes, mais sur les tours suivant, à cause d’une mauvaise organisation du groupe, on perd du temps. On pose13321844_10154130895566963_1818196298001201079_n le vélo avec environ 1minute 30 de retard.

J’arrive à exécuter la meilleure transition pour partir en tête de groupe. À la fin du 1er tour je suis autour de la 20ème places mais je suis dans un rythme qui me conviens bien et donc sur les 2 tours suivants j’arrive à garder ma place. Dans le dernier tour, je retrouve quelque force pour me relancer et réussir à reprendre 4 personnes et terminer à une 17ème place. Un peu au delà de l’objectif fixer mais dans les circonstances de la course, je suis satisfait du résultat car je fais un des 10 meilleurs temps à pied. De plus j’ai pu voir qu’il ne me manque pas grand chose en natation pour être dans l’échappée.
13305118_1121952791181708_6437141918270633106_o

WTS Yokohama

image2
Photo: Takahiro MIWA

Pour cette 2ème WTS de l’année, j’ai continué mon tour du monde en allant cette fois au Japon, plus précisément à Yokohama. Après plusieurs longues heures de voyage, je suis arrivé sur place, étant rapidement dépaysé par la culture japonaise qui est vraiment différente de la nôtre.

J’avais envie de faire un nouveau top 20 mais je savais que cela n’allait pas être de tout repos.

image_00012
Photo: Takahiro MIWA

À l’échauffement, je vois que la natation ne va pas être facile car l’océan est vraiment agité. Je prends un bon départ sur les premiers 100m, mais je ne réussis pas assez à me dégager pour éviter de me retrouver au milieu du groupe. À la fin du premier tour, je réussis à me replacer et à partir sur le 2ème tour pour reprendre un peu de temps. À la
sortie de l’eau, je suis dans les 30 à moins de 25 secondes des premiers.

Je prends mon vélo et je donne

DSC_2715-10
Photo: Shizu FURUSAKA

tout ce que je peux sur les 5 premiers kilomètres pour me retrouver dans le 1er groupe. Ä la fin du 3ème des 9 tours on se retrouve presque tous dans le même groupe et j’essaye de me placer le mieux possible pour récupérer et éviter les relances.

 

À la seconde transition, je pose le vélo environ à la 2030ème

DSC_2980-13
Photo: Shizu FURUSAKA

position, puis sur les premiers hectomètres, j’essaye de me replacer autour de la 10-15ème place. Après un tour, je vois que je suis parti un peu vite, donc je ralentis un peu et j’essaye de mieux gérer pour garder ma position. Dans le dernier des 4 tours, j’arrive à retrouver quelques forces pour revenir sur quelques personnes, mais dans les 200 derniers mètres, je suis trop fatigué pour faire le sprint. Je finis à une 24ème position ce qui reste encore un bon résultat avec un 10km couru en 31 minutes et 4 secondes. Pour la suite de la saison, il faudrait que j’arrive à gérer un peu mieux mon 10 km et le courir en moins de 30 minute 30 si je veux réussir un top 15.

WTS Cape Town

Après avoir gagné le circuit suisse de Wallisellen, je partais avec confiance en Afrique du Sud pour participer à la World Triathlon Série de Cape Town. Je savais que j’avais le potentiel de faire quelque de bien.

La course se déroulait dans un premier temps au port puis se finissait dans le stade d’athlétisme, ce qui est un peu spécial pour un triathlon.

Le jour de course, je ne partais pas super confiant car cela faisait 2 jour que j’avais mal au ventre et je ne savais pas si j’allais finir la course car en course à pied c’est là où je me sentais vraiment mal. Donc je prenais le départ sans trop de pression.

Après avoir plongé dans une eau à 15 degré, je me suis retrouvé dans la fin du pack natation mais au fil des nombreuses bouées, j’ai réussi à remonter plusieurs places et me permis de sortir en 25ème position.

Après la transition je me suis presque retrouvé directement dans le groupe de chasse, accusant d’un retard d’une vingtaine de secondes, mais n’ayant pas de force dans les jambes, j’ai décidé de plutôt bien gérer le vélo et de ne pas prendre des relais trop appuyés. Due à mauvaise entente dans le groupe, on n’a pas perdu ou gagné du temps sur la partie cycliste.

Suite à une transition éclair, je me suis retrouvé au avant poste de mon groupe et j’ai essayé de suivre le rythme de Mario Mola le plus longtemps possible. Au milieu du 1er tour j’ai dû me restreindre à ralentir un peu le rythme si je voulais finir bien la course. Vers la fin du 2ème tour je voyais que je pouvais faire un top 20 voir un top 15. Donc dans le départ du tour de stade de 400m, je me suis retrouvé dans un groupe de 5 où je pouvais aussi bien 15ème que 19ème. A 200m j’ai décidé d’accélérer mais dans la dernière ligne droite je me suis refait doublé et je termine à une superbe 17ème place.

Australie

Pour la première fois j’ai été débuter ma saison en Australie. Après un assez long voyage d’une vingtaine d’heure je suis arrivé à Sydney mais je n’avais pour autant pas encore terminé mon périple, je devais encore le lendemain matin prendre l’avion pour aller à Canberra, la capitale, où j’allais loger chez la famille de Laurent Schmutz.

12792395_814258258720587_4597303342462365570_o.jpgPendant cette semaine je me suis entraîné avec le club de triathlon de la ville, qui m’ont super bien accueilli et m’ont proposé de participer le mercredi 2 mars à un aquathlon. Ce que j’ai fait et qui m’a permis de faire une course avant les échéances des 2 week-end suivant. Sinon à part cette petite où j’ai terminé à la 2ème place à cause d’une erreur en natation, où je me suis mal orienté, je me suis entraîné au beau et chaud. De plus j’ai découvert les entraînements de vélo à 5h30 du matin, car le soleil est levé vers 6h là-bas.

Le vendredi 4 mars je me suis déplacé sur Wollongong, où se déroulait ma première compétition.  J’ai pu découvrir le superbe paysage du bord de l’océan avec une piscine de 50m à même l’océan. Le lendemain, je me suis échauffé normalement, mais je voyais qu’il faisait extrêmement chaud. Après nous avoir annoncé sur la ligne de départ un petit changement pour le parcours vélo, nous avons pu partir. La natation se passa aussi bien que je m’attendais, mis à part un départ pas encore assez rapide. A la transition je me
retrouvais autour de la 15ème position et au milieu du 1er des 6 tours j’étais déjà dans le 1er groupe. Comme le parcours vélo était court et avec beaucoup de relance, il faillait toujours être bien placé dans le groupe.  A la sortie de la seconde transition, je me suis directement retrouver entre la 2 et 4ème position dans un petit groupe. J’avais de super sensation, mais tout à coup à 2km et demi, j’ai eu une crampe au ventre et je pouvais plus courir. J’ai dû finir la course en footing et terminer à la 20ème position.

Le lendemain, après un petite sortie récupération autour de Sydney, je me suis accorder une journée break. Où j’ai pu visiter un peu Sydney mais surtout me reposer.

Le lundi 7 mars, je me suis déplacer sur Mooloolaba, où j’avais la coupe du monde. J’ai pu durant toute la semaine découvrir cette région plutôt paradisiaque à vélo. En plus en une semaine j’ai nager dans 3 piscines de 50m différentes et j’en avais encore vu 2 autres. En natation, je me suis préparé un peu plus spécifiquement à la natation en océan avec des grosses vagues, apprendre à sortir en surfant pour économiser de l’énergie.

Le samedi 12 mars, le jour de course, je me prépare le mieux possible. Suite au repérage du12828955_10207316888498690_5564509059683013888_o.jpg parcours natation je vois qu’il y a un peu moins de distance mais aussi qu’on doit courir presque 100m avant d’arriver dans l’eau. Le départ fut plutôt chaotique avec l’entrée dans les vagues, à mis parcours j’ai une impression d’être milieu du groupe, mais à la sortie de l’eau, je suis surpris de me retrouver dans les 10-15 premières places et après la transition je suis même 8-9ème. Pendant le vélo, j’essaye de toujours bien me positionner, puis une fois j’essaie de partir avec 2 autres mais 500m plus loin, nous sommes repris. Dans le dernier des tours, quand tout le monde commence à se regarder je décide de partir, j’arrive à prendre 10-15 secondes, mais à 500m de la transition, je me fais reprendre par le peloton car tout le monde voulait arriver en 1er à la transition. Donc je rentre au milieu du groupe de 60 athlète et j’essaie de partir le plus rapidement possible avec les jambe lourdes du vélo. Le premier tour était vraiment dur mais sur les 2 tours suivant j’ai réussi à accéléré et à dépasser une dizaine de personne pour terminer à la 36ème place. Au final la place, n’est pas extrêmement bien mais j’ai pris de l’expérience à apprendre quand attaquer à vélo.

 

Coupe d’Europe de Melilla

Hier soir, la course se déroulait comme je l’espérais. Je suis sorti en 9ème position de l’eau à moins de 10 secondes du premier. J’ai roulé tactiquement à vélo, mais à 3km de la 2ème transition j’ai crevé. Comme j’avais beaucoup de (mal)chance, je me trouvais au point le plus éloigné du parcours de l’endroit pour changer la roue de mon vélo. Après avoir essayé de rouler une centaine de mètres sur la jante, j’ai vu que j’allais prendre beaucoup trop de risque de chuter dans les virages et de me blesser pour peut-être arriver à faire un top 20. J’ai donc décidé d’abandonner

Stage à Luxembourg-city ;)

Après être partis à Davos 10 jour début janvier. Je suis parti au Luxembourg, plus précisément au centre D’Coque pour 4 jours d’entrainement avec le team ATLET. Après un cours voyage en avion, nous sommes arrivés au centre pour commencer un des 6 entrainement de natation du weekend, toujours basés sur le perfectionnement de notre technique, mais aussi avec des intensités. Le soir, nous avons pu courir sur la superbe piste intérieure. A la suite de quelque tour de piste avec un peu plus de vitesse, j’ai commencé à reprendre confiance en ma cheville que je m’étais tordu fin décembre. Le lendemain ainsi que les deux jour suivants, nous avons fait nos 2 entrainement quotidien de natation dans un super bassin d’entrainement de 6 ligne de 50m quasiment que pour nous, entrecoupé soit par de la course à pied soit de la musculation.

Ce stage m’a permis voir que ma cheville allait de mieux en mieux et de pouvoir encore et toujours perfectionner ma technique en natation. Maintenant il ne reste plus qu’à gérer au mieux les 2 semaines de camp avec l’équipe national au îles Canari.